Le CBD peut-il réduire les taux élevés de cortisol ?

Il existe de nombreuses façons pour une personne de lutter contre des niveaux élevés de cortisol. L’un va courir, un autre utilise des gels relaxants, un autre ajuste son régime alimentaire ou essaie de dormir par moments. Ce guide se concentrera sur le lien entre le cortisol et le CBD.

Hormone du stress, rencontre

Imaginez une situation modèle. Vous avez un examen important à passer et le stress commence à se faire sentir. Votre cœur s’emballe, votre poitrine se serre et vous avez l’impression que votre cerveau fait une acrobatie après l’autre, avec des vertiges, des courbatures et du brouillard. Vous n’êtes pas concentré et vous ressentez une bouffée d’énergie.

L’état d’inconfort que vous ressentez dans tout votre corps est affecté par le cortisol. Une hormone du stress qui fonctionne comme une partie du système endocrinien. Elle alerte le cerveau en cas de pression ou de danger. Mais il est important de faire la distinction entre le stress et la tension. Alors que celui qui vous tourmente avant un match de sport difficile, un discours important devant plusieurs personnes, avant une opération chirurgicale programmée, une comparution devant un tribunal ou pendant une séance d’entraînement ne nuit pas à l’organisme et que l’hormone mentionnée ne fait que soutenir le corps en activité, le stress chronique est toxique pour le corps. Il peut provoquer des problèmes de santé prolongés et des déséquilibres hormonaux qui se manifestent par diverses complications telles que des menstruations irrégulières, une perte de cheveux, des fluctuations de poids, une instabilité émotionnelle, une peau sujette à l’acné, des difficultés à concevoir, une baisse de la libido ou même une pilosité faciale excessive. Toutefois, l’instabilité du taux de cortisol peut également être causée par des tumeurs des glandes surrénales (qui produisent le cortisol) ou de l’hypophyse, ainsi que par certains médicaments délivrés sur ordonnance.

L’hormone du stress a d’autres fonctions que celle de réagir au stress :

  • Contrôler la glycémie
  • réduire les symptômes d’inflammation
  • améliorer la mémoire
  • améliorer le sommeil
  • stabiliser la pression artérielle.

Une fois que les glandes surrénales commencent à produire du cortisol, l’hypophyse et l’hypothalamus (partie du mésencéphale appelée hypothalamus) encouragent l’hormone à se lier aux récepteurs du cortisol dans tout l’organisme. Si tout fonctionne correctement, la quantité est en équilibre avec les besoins de l’organisme et proportionnelle à la situation de stress. Les fluctuations dues au stress ne peuvent pas toujours être évitées, mais il faut être capable de travailler avec des niveaux élevés de cortisol et de les ramener à un niveau acceptable le plus rapidement possible. Voici une liste de méthodes de travail possibles visant à réduire la production de cortisol.

  • Elimination des substances pro-inflammatoires (notamment les aliments semi-transformés et les sucres raffinés)
  • Exercice physique régulier (idéalement trois à cinq fois par semaine)
  • Méditation (temps pour réfléchir et percevoir ce qui se passe en soi et autour de soi)
  • Ajustement des biorythmes et du sommeil (cela permet au cortisol de monter et descendre naturellement et de mieux résister aux fluctuations et au stress)
  • Utilisation d’adaptogènes, tels que la racine de réglisse, le basilic, le ginseng et le cacao.
  • Consommation de CBD

Pourquoi de grandes quantités de cortisol sont-elles nocives ?

Une fois la situation stressante passée, le taux d’hormone devrait naturellement diminuer pour retrouver sa valeur initiale. Si ce n’est pas le cas, cela met l’organisme à rude épreuve et, à long terme, peut provoquer des problèmes plus graves tels que le déclin cognitif, des fourmillements dans les membres, une tendance à prendre du poids et à développer des insomnies, du brouillard cérébral, de l’hypertension artérielle et une susceptibilité accrue aux maladies cardiovasculaires. En effet, avec des niveaux de cortisol plus élevés, le corps reste alerte et mentalement tendu.

Rappelez-vous les sentiments que vous éprouvez lorsque vous paniquez, que vous ne trouvez pas vos clés, que vous avez peur sur des montagnes russes, que vous attendez un diagnostic ou que vous avez des ennuis avec les autorités. Malgré tout, une exposition prolongée à des situations désagréables et angoissantes n’est pas bonne pour le corps et perturbe son bon fonctionnement. Les problèmes commencent par une augmentation soudaine du rythme cardiaque et de la transpiration, mais peuvent se transformer en complications chroniques.

Relation entre le CBD et le cortisol

L’huile de CBD est connu, comme le confirment les recherches et les études, pour interagir avec le système endocannabinoïde, qui est responsable du maintien de l’homéostasie dans le corps. Le cannabidiol peut se lier à des récepteurs dans des glandes telles que les glandes surrénales sécrétrices de cortisol et peut affecter la sécrétion de cortisol.

Pour l’instant, il n’existe pas de lien direct entre le CBD et le cortisol, mais certaines recherches suggèrent un léger effet du cannabidiol sur la fonction surrénalienne. Une étude menée sur onze volontaires a permis de contrôler les niveaux de cortisol avant la prise de 300 mg de CBD et d’un placebo et deux heures après. Chez ceux qui ont pris du cannabidiol, les niveaux d’hormones résultants étaient plus bas.

Cinq façons dont le CBD et le cortisol agissent ensemble

Les recherches sur les effets du CBD se poursuivent et ses effets bénéfiques sur le sommeil, l’anxiété, les maladies auto-immunes, les inflammations, les problèmes sexuels et cutanés sont mentionnés de plus en plus fréquemment. La perception positive de ce cannabinoïde est également favorisée par les avis des utilisateurs.

Le CBD peut être efficace sur au moins les quatre points suivants, le cinquième étant une question de régime et de timing. En revanche, il n’est pas possible de piloter les niveaux de cortisol juste en prenant du cannabidiol, il faut accepter les changements et mettre en place un régime bénéfique pour le corps et, à long terme, améliorer la santé et résister au stress. Si vous souhaitez en apprendre plus, rendez-vous sur CBD Shop !

Le sommeil

L’insomnie est l’une des raisons les plus courantes pour lesquelles les gens utilisent le CBD (la gamme de gouttes est en constante expansion). Il s’agit d’un état où une personne ne peut pas s’endormir et où le sommeil lui-même est de mauvaise qualité, intermittent et superficiel. Le corps ne se régénère pas suffisamment et tous les processus qui se déroulent pendant la nuit, comme le « tri » des informations et des stimuli dans le cerveau, ne peuvent avoir lieu. Le cannabidiol permet de s’endormir plus rapidement et de passer par toutes les étapes du sommeil. C’est ce que souligne cette étude.

La régularité est tout aussi importante. Essayez de fixer l’heure du coucher et du réveil à la même heure afin que votre corps s’habitue à ce régime et ne soit pas inutilement stressé.

Dans le cadre d’un travail posté, c’est surtout le rythme circadien qui en pâtit et le sommeil est malheureusement de mauvaise qualité. Mais il existe des moyens d’atténuer les effets du travail de nuit. Le taux de cortisol est le plus élevé vers 8 heures du matin, et le plus bas juste avant le coucher, vers 22 heures. Mais il s’agit de fluctuations naturelles qui n’affectent pas la santé et qui sont liées à la routine quotidienne.

Mouvement

Cinq fois par semaine, 20 à 30 minutes d’activité physique suffisent pour oxygéner le corps et réveiller à la vie même les petits muscles profondément enfouis. L’exercice régulier est essentiel pour un mode de vie sain.

Des niveaux élevés de cortisol entraînent la dégradation des protéines et la perte progressive des muscles, favorisent le dépôt de graisse viscérale autour du foie, du cœur ou du pancréas, inhibent l’absorption du calcium dans les intestins, retiennent le sodium dans l’organisme et réduisent la densité osseuse et la synthèse du collagène, endommageant ainsi les tendons et les ligaments.

Dîner

Le CBD réduit l’inflammation et peut même combattre des infections auxquelles certains antibiotiques sont résistants. Mais vous pouvez grandement influencer (et atténuer) ces problèmes avec une alimentation correctement ajustée et équilibrée. Une sélection minutieuse des ingrédients peut supprimer le développement d’inflammations, de maladies auto-immunes ou de problèmes de peau.

Les édulcorants artificiels, les conservateurs, les boissons gazeuses, les produits laitiers, les cacahuètes, le maïs, le pain ou le riz sont particulièrement problématiques. En revanche, vous devriez augmenter votre consommation de matières premières anti-inflammatoires, idéalement les fruits des bois, les noix et noisettes, les amandes, les produits fermentés (choucroute ou bryndza), le gingembre ou la cannelle.

Le bien-être intérieur

Rien qu’en République tchèque, près de trois quarts de million de personnes souffrent de troubles anxieux et, de plus en plus souvent, ces problèmes touchent également les enfants. Cependant, seule une fraction négligeable d’entre eux consulte un médecin. Le cannabidiol, lorsqu’il est pris régulièrement et à long terme, peut atténuer les sautes d’humeur, augmenter la résistance au stress et aider à mieux gérer les situations et les émotions stressantes. C’est ce que suggère cette étude. Vous pouvez renforcer les effets du CBD par la méditation (par exemple, le reiki ou le shinrin-yoku).

De nombreuses multinationales (Google) suivent une approche similaire. Les employés prennent régulièrement des pauses pour réfléchir sur eux-mêmes et sur ce qui se passe autour d’eux. C’est rafraîchissant pour l’esprit et, par conséquent, cela augmente les performances au travail.

Petit à petit

Faire tous les changements mentionnés ci-dessus, tels que l’exercice, le régime alimentaire, le sommeil régulier et la méditation, peut constituer un grand choc pour le corps. Dans de telles situations, le corps réagira de manière irritable et empêchera toute amélioration de l’état. Parmi ces réactions, citons le stockage des graisses, les maux de tête et la fatigue générale, le sommeil interrompu et les nausées.

Prenez votre temps. Tout en prenant de la CBD en quantités raisonnables, intégrez progressivement chaque changement de vie et donnez à votre corps suffisamment de temps pour s’adapter au nouveau régime.

Pour conclure

Il est parfaitement normal de ressentir du stress et votre corps y réagit. Tout le monde est parfois nerveux et anxieux. Ce qui est dangereux, c’est un taux de cortisol chroniquement élevé, qui peut conduire à une maladie potentiellement mortelle. La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreuses techniques pour atténuer les effets du stress et détendre le corps et l’esprit. Dans ce cas, le CBD est plutôt un pansement qui amplifiera les effets de vos efforts, comme l’ajustement de votre régime alimentaire, vos habitudes de sommeil et la pratique régulière d’un exercice physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *